Olga Ledvena

Voici quelques une de ses magnifiques créations.

Beaucoup d’entre vous connaissent ses créations, aujourd’hui je vous propose de connaitre un peu plus l’artiste.

Funnypat : Olga, comment avez vous découvert la pâte polymère ? Il y a combien de temps ?

Olga : J’ai découvert l’argile polymère pour la première fois à l’été 2011. Sur Internet, j’ai vu une miniature d’argile. J’étais très intéressée. J’ai commencé à étudier les techniques et à me familiariser avec le travail d’autres maîtres. C’était très excitant.

Funnypat : Comment avez vous appris la polymère?

Olga : J’ai étudié de nouvelles techniques sur Internet. Il y a beaucoup de leçons qui vous permettent de maîtriser les techniques de base. Plus tard, j’ai commencé à expérimenter, en créant mes propres méthodes.

Funnypat : Un stage est prévu en France en avril. Y en aura t il un autre cette année ?

Olga : Je prévois également de participer en tant qu’enseignant à PolymerWeek en République tchèque en octobre. Et chaque année je viens à Saint-Pétersbourg, où je mène des classes de maître.

Funnypat : Olga, Ou trouvez vous l’inspiration ?

Olga : La modélisation pour moi est un processus organique. Je travaille presque toujours sans croquis et sans une mise en page claire dans ma tête. Je ne sais jamais avec certitude quel sera le résultat final. Par conséquent, chaque bijou est unique et irremplaçable. J’utilise souvent des techniques: imitation de la pierre, du bois et des matériaux naturels. Bien sûr, je suis à la recherche d’inspiration dans la nature. La même chose inspire le travail d’artistes talentueux dans la peinture et la sculpture.

Funnypat : Pouvez vous nous décrit le monde de la polymère dans votre pays?

Olga : Je vis en Russie. Dans notre pays, comme dans le monde entier, la modélisation de l’argile polymère devient un passe-temps très populaire. Pour beaucoup de maîtres, cette passion devient un métier. En Russie, il existe une guilde des polymères, dont les membres peuvent librement communiquer et discuter de questions d’intérêt dans les réseaux sociaux et les rencontres personnelles. Depuis peu, des symposiums ont commencé à avoir lieu en Russie, pour lesquels des artistes étrangers et russes sont invités. Aussi depuis 2014 le magazine « Polymer Clay » est en cours de publication. Je suis heureux que grâce à Internet, les polymèristes de différents pays puissent partager leur créativité.

Funnypat : Olga, Avez vous une technique préférée ? Si oui laquelle ?

Olga : Je travaille dans différentes techniques. Cela me donne un sentiment de nouveauté. Je pense qu’il est toujours avantageux d’utiliser le contraste. Par conséquent,  je combine souvent dans leur travail texture et surface brillante lisse. J’aime aussi un design graphique 3D strict. Mais encore, je préfère les méthodes qui imitent différents matériaux .

Funnypat : Si vous aviez un conseil à donner aux débutants se serait lequel ?

Olga : Je souhaite que vous n’arrêtiez jamais. Apprenez, expérimentez, améliorez! Succès et inspiration!

Merci beaucoup à olga d’avoir répondu à mes questions et d’avoir partager un peu de sa passion avec nous.

Atelier créatif pâte polymère organisé par « méli mélo d’Emma »

 

modelage en pâte polymère

J’ai été heureuse d’animer un atelier créatif de pâte polymère organisé par Méli mélo d’émma 
le 14 avril 2018.

Le premier était destiné au 5-8 ans.
Le projet une petite tortue porte clé ou magnet pour frigo.
Voici ce que les petits loulous ont réalisé :

Le deuxième groupe des 9-11 ans  ont modelé une licorne porte photo.

Ils se sont tous très bien débrouillés. Je suis ravie de leur avoir fait  découvrir un peu de mon univers créatif.

Helen Breil

Son univers : Des textures, des écrans de sérigraphie, des bijoux, des classes, des ebooks.

Helen Breil est une artiste canadienne qui a un grand sens du partage. Après sa découverte de la polymère, Helen est toujours à la recherche de texture; Elle  crée alors ses propres timbres puis toute une série d’écran de sérigraphie. Elle décide alors de partager ses connaissances a travers d’ebook et aujourd’hui grâce à des classes de hautes qualités.

Interview avec Helen Breil

Helen Comment avez vous découvert la pâte polymère ?Et il y a combien de temps ?

Le magazine « American Style » de l’été 1997 avec en vedette Kathleen Dustin, Elise Winters, Rebecca Zimmerman et bien d’autres avait pour sujet un nouveau et merveilleux médium : l’argile polymère.Leur travail et les possibilités de ce médium me fascinaient et continue de me fasciner aujourd’hui. La Polymère est si polyvalente que je ne lasse pas et je suis inspirée en permanence par ce que font les autres avec.

Comment avez vous appris a utiliser la pâte polymère?
J’ai fait la majeure partie de mon apprentissage dans les livres dans un premier temps. Puis plus tard sur Internet celui ci étant une grande source d’information et d’inspiration. J’ai aussi fait quelques ateliers.

Comment arrivez vous à concilier votre travail, votre passion pour la polymère, votre famille ?
Au départ, je travaillai à plein temps. J’ ai alors commencé à fabriquer et à vendre mes textures dans mon temps libre. Mes premières textures étaient faites et moulées à la main je les vendais par mes amis d’un magasin de détail en ligne (Shades of Clay). Je me souviens d’être épuisé. Mon ami disait «J’ai besoin de plus de stock » et je lui disais oui faisant des plaque de texture jusqu’à tard dans la nuit. Mais j’ aimais travailler avec de l’argile, donc je continuais. En 2008, j’ai pu quitter mon emploi et me consacrer à plein temps à l’argile polymère.

Avez vous des stages programmés en France ?
Non Je n’ai pas prévu des ateliers pour la France. Je me concentre sur ma nouvelle ligne de didacticiels vidéo de haute qualité. Je viens de publier mon deuxième « Mad About Bols ».

Pouvez vous nous décrire votre univers polymérique ?
Expérimenter, concevoir,et développer de nouvelles techniques de surface sont mes principales passions dans mon travail avec l’argile polymère. Ma gamme de textures et de sérigraphies sont des outils que j’ utiliser pour les techniques de surface j’ai plaisir de les utiliser pour créer des produits. J’aime que mon travail est une tri-dimension donc la forme est très importante pour moi. Les bijoux sont ma catégorie préférée, mais j’aime aussi faire des formes autres que des bijoux comme des bols. et j’aime partager mes conceptions et techniques à travers mes tutoriels et ateliers. Je me défie de trouver les meilleures.

Avez vous un projet pour 2018 ? pouvez vous nous en parler ?
Mon objectif pour 2018 est de publier ma troisième classe vidéo de ma collection. Cette fois, le thème sera « Textures distinctives ». Je veux aussi créer 2 ou 3 nouveaux modèles de texture en caoutchouc cette année. De plus, j’ai toujours de plus petits projets qui se présentent durant l’année et je garde toujours des choses intéressantes et variées.avez vous un projet pour 2018 ? pouvez vous nous en parler ?

Avez vous une technique préférée ? Si oui laquelle ?
Je suis toujours à expérimenter différentes techniques de surface en utilisant des produits tels que les peintures, poudres, Pan Pastels de mica, etc. Ma technique préférée est généralement la technique sur laquelle je suis entrain de travailler !

Si vous aviez un conseil à donner aux débutants se serait lequel ?
Je regarde souvent les photos du travail d’ autre personne parfois je vois une pièce je me dis« wow ». Généralement il y a une pièce de ce style puis la personne est passée a une autre technique. Mon conseil serait de trouver un style ou une technique que vous aimez et de rester dessus pendant un certain temps. Continuez à l’améliorer. créer une collection de pièces dans ce style. continuez jusqu’à ce que vous ayez épuisé toutes vos idées pour cela. vous apprendrez beaucoup à travers le processus et vous vous retrouverez avec quelque chose de vraiment spécial dont vous pouvez être fier et qui vous reflète vraiment.

Je remercie Helen d’avoir pris le temps de répondre à mes questions et d’avoir partager un peu de sa passion avec nous.
N’hésitez pas à aller voir son site : http://www.helenbreil.com
Une mine de trésors et de magnifiques classes.

La pâte « KATO »

ensemble de la gamme kato

Je ne suis pas là pour vous faire changer de pâte mais pour vous inviter à en découvrir une autre. Je n’utilise pas une pâte en particulier mais plutôt une marque en fonction de ce que je fais. La pâte kato est souvent présentée comme une pâte professionnelle. Je vais essayer de vous montrer que vous aussi vous pouvez l’utiliser.

La pâte kato a été créé et développée par Donna Kato, et fabriquée par la socièté Van Aken.
Elle se décline en 17 couleurs, en pains de 56g ou 354g. Elle ne colore pas les mains.
Vous avez également des paquets contenant 4 couleurs différentes pesant au total 112g.
Elle se cuit à 150° pendant 30 mm. On ne peut donc pas la mélanger avec d’autres pâtes.
Après cuisson la kato est extrêmement solide c’est une autre particularité de celle-ci.

J’entends souvent : »la Kato est dure » j’aimerai apporter une nuance. Elle n’est pas plus dur a conditionner qu’une autre pâte, j’ai déjà eu bien plus de problème à conditionner de la Fimo 🙂 .
La différence est qu’il faut l’utiliser une fois conditionner sinon elle redevient ferme rapidement,
Je vous donne un exemple pour être plus clair :
Vous conditionnez de la pâte Cernit elle se ramollit si vous la laisser de coté pour y revenir une heure après elle sera encore molle. Si vous faîtes pareille avec de la kato, la pâte aura repris sa
consistance du départ. Faîtes le test vous verrez.
D’où son intérêt pour les canes et le modelage. Il n’y a aucune déformation. De même lorsque l’on fait ces propres couleurs. On peut les utiliser tout de suite.

Voici  une cane réalisée avec la pâte kato. J’avoue avoir pris un grand plaisir à la faire.
La construction, la réduction, la coupe, tout est plus simple. Je vous montrerez prochainement ce que j’ai fait avec.

  

Une particularité de la kato,elle demande un ponçage beaucoup moins important et on obtient rapidement une très belle brillance. En général je finis mon ponçage par des micromesh et je peux vous dire que ca commence déjà à briller.

Parlons de l’inconvénient de la Kato je ne vais vous mentir il y en a un : L’odeur.
Cette Pâte a une odeur désagréable lors de la manipulation et lors de la cuisson.
Je m’y suis habituée mais cela peut  déranger  certaine.

J’espère vous avoir donner envie de la tester.

Profitez de la promotion Funnypat -15% (du 1 mars au 31 mars)

FLO LAPLACE

En octobre 2017 j’ai eu la chance de faire un stage avec « Flo Laplace alias Talismans .
J’adore ce que fait cette artiste, et encore plus sa dernière création l’attrape lumière 100% polymère.

realiser par flo laplace

realiser par flo laplace

Quelle transparence!!!

Lors de ce stage : « les joyeux joyaux » de nombreuses techniques on été abordées. J’avoue avoir ma préférée. J’ai enfin fini de poncer et lustrer les pièces faites ce weekend là et j’ai même récidivé.

collier tortue

collier tortue

broche salamandre

broche salamandre

bague mosaique

Si vous avez l’occasion de participer à l’un de ses stages, n’hésitez pas elle est adorable et très pédagogue.

Talisman5

Challenge « Chocolat menthe »

Pour le premier challenge de l’année du groupe Créationfimo il fallait faire une création de son choix : bijoux, décoration… à partir des couleurs chocolat et menthe. On nous a laisser la possibilité d’inclure une troisième partie en faible quantité.

J’ai préparé ma couleur chocolat et menthe puis j’ y ai ajouté des micas. J’ai alors pris le parti d’ajouter une troisième couleur vanille.

Vous reconnaitrez certainement cette forme de collier effectivement je me suis inspirée de celui d’Héléne Jean Claude.

pendentif en pâte polymere chocolat menthe vanille   pendentif en pâte polymere chocolat menthe vanille

Le deuxième sort de ma petite tête 🙂 ainsi que ces deux petites bagues.

pendentif en pâte polymere chocolat menthe vanille

 

Voilà j’espère que vous aimerez.

Bonne semaine à vous !

 

Bettina Welker

Pour ce premier article sur les artistes internationaux j’ai choisi une de mes artistes préférées « Bettina welker ».

Voici quelques une de ses créations.

32271784970_6fcc6b87b433376376564_af9f151243_n30550207404_0bb10cc082_b

Bettina est née en Allemagne pays de la marque staedler fabriquant de la pâte « FIMO »,
c’est une femme aux multiples facettes. Graphiste de métier avec déjà 25 ans de carrière dernier elle, elle devient en 2003 créatrice de Bijoux en pâte polymère. Elle enseigne son art en Allemagne et à l’étranger et crée en 2006 avec des amis passionnés la guilde allemande « polyclaykunst.». Elle publiera son premier livre en 2009 «Edle Schmuck-Unikate & Accessoires aus Polymer Clay »   et un second en 2012 « bracelets en pâte polymère » toujours disponible.

ecrit par bettina welker

 

En 2003 Alors qu’elle doit  créer des boules de noël  elle se dit que la pâte fimo serait un bon moyen de modeler des paysages pour l’intérieur des boules. Curieusement elle n’avait jamais eu l’idée d’essayer la polymère et se fut une vrai révélation. Après plusieurs jours de recherche elle s’aperçut de la multitude de possibilité qu’offrent ce médium notamment la création de bijoux. Autant vous dire que les boules de noël n’ont jamais vu le jour. Elle offrit des bijoux en pâte polymère. De nombreux sites proposent déjà des tutoriels. Elle achète des livres aux états unis. Elle commence a organiser des ateliers avec la guilde. Transmettre ses connaissances promouvoir ce médium souvent peu connu et sous estimé est très important pour Bettina. Petit à petit son travail de « graphiste » passe en arrière plan.

Extrait de l’intervieuw :

Bettina comment arrivez vous à concilier votre travail, votre passion pour la polymère et votre famille?
Je suis une personne très agile. Je peux jongler avec plusieurs tâches à la fois  (multitâches) 🙂 . Je suis graphiste par métier et j’ai travaillé dans ce domaine pendant plus de 25 ans. Il y a deux ans, je me suis débarrassée du dernier gros client pour pouvoir voyager davantage et me concentrer sur l’enseignement. J’ai aussi une femme de ménage qui vient chez moi une fois par semaine. Ca aide beaucoup. Mon fils est adulte maintenant, donc ce n’est plus un problème non plus.

Avez vous des stages programmés en France cette année? Si non, aimeriez vous venir en France pour transmettre vos connaissances?
Rien de prévu pour cette année. J’ai enseigné en France quelques fois auparavant et je serais ravie d’être de retour. 🙂

Avez-vous un projet pour 2018? Pouvez-vous nous en parler?
Aucun projet en soi, mais j’ai quelques ateliers prévu à Rome et aux États-Unis. Je continuerai à vendre mes tutoriels en ligne dans mon magasin Etsy et j’essayerai toujours de trouver plus d’idées pour enseigner à mes chers étudiants. 

Avez vous une technique préférée? si oui laquelle?
Et bien, au fil des ans, j’ai découvert que je suis une personne de «technique de surface» plutôt que celle des canes même si j’en fais parfois. Mais surtout mon travail est texturé, moulé, peint, sculpté. Mais il n’y a pas de technique préférée pour moi. Je vais habituellement là où ma muse me prend.

Si vous aviez un conseil a donné aux débutants lequel serait-il?
En fait j’en ai trois:
1. si vous comme moi détestez poncer, travaillez toujours aussi précisément que possible en faisant les différentes étapes d’un projet. Le ponçage n’est pas créatif et vous empêche de faire les parties amusantes. Ainsi, soyez précis et minutieux en cours de route, même si les étapes individuelles prennent un peu plus de temps – vous serez toujours plus rapide à la fin sans avoir à éliminer toutes les petites imperfections. je pense que c’est ce qui fait la différence entre une bonne pièce et une belle pièce à la fin.

2. Très important: chaque erreur ou échec est juste une opportunité déguisée. Apprenez-en. Il n’y a pas de mal ou de droit quand il s’agit de créativité. « Faites-le », plongez, soyez créatif et appréciez ce que vous faites. Et si  le long du chemin vous voulez en savoir plus ou pousser dans une certaine direction prenez un cours, choisissez un enseignant dont le travail vous est cher et qui vous convient et profitez de son expérience.

3. Ne prenez pas une classe après l’autre, à un moment donné, arrêtez de prendre des cours et rentrez chez vous dans votre studio pour expérimenter, créer, trouver votre propre voix.

Merci Bettina d’avoir répondu à mes questions.

Pour finir je vous présente  une gamme de plaque de texture au design organique créé par Bettina.

plaques de texture bettina welker

texture bettina welker

Vous pouvez retrouver son travail sur son blog : http://bettinawelker.de/en/ et achetez ses créations et ses tutoriels dans sa boutique : https://www.etsy.com/fr/shop/BettinaWelker?ref=l2-shopheader-name

N’hésitez pas à me dire si cet article vous a plu et les artistes que vous aimeriez découvrir.

Le « Hand spinner » en polymère : Cernit, Sculpey, Fimo

A l’origine Le hand spinner est un outil pédagogique utilisé pour les autistes. Il permet aux enfants de se calmer et de canaliser leur concentration, notamment en classe.
Aujourd’hui cette toupie fait fureur dans les cours de récréation.

tuto hand spinner 10

Un soir mon fils rentre et me dit  :
-maman puis-je patouiller avec toi?
Je lui réponds  :
-oui, tu as une idée?
Il me dit :
– J’ai regardé sur internet je veux me fabriquer un hand spinner.
Nous avons donc fabriqué ensemble son premier hand spinner.
Rien de très compliquer. Il faut très peu de chose, juste un peu de temps.

Matériels necessaires :

tuto hand spinner 11

-1 ou 2 (si vous voulez deux faces différentes) pains de pâte polymère.
Par la suite, j’ai opté pour la « fimo pro » car elle est plus dure que les autres donc plus facile à découper, elle ne s’écrase pas et  ne se déforme pas.
-1 gabarit (ci-contre  un modèle classique et  un modèle que j’ai dessiné moi même).
-1 cutter.
-entre 1 et 4  roulements à billes selon vos envies.
(Mon fil a démonté les roues d’un ancien skate).
-du papier cuisson.
-un emporte pièce rond 20mm (facultatif mais plus simple).
-du papier à poncer.

TUTORIEL :

tuto hand spinner fimo

1/ Préparer 2 plaques au cran le plus épais de la MAP (pour moi c’est 0 sur mon atlas).
tuto hand spinner fimo 8

2/ Superposer les 2 plaques. Placer un papier sulfurisé dessus et à l’aide d’un carreau et d’un mouvement circulaire faire souder les deux plaques entre elle. (Le carreau permet de garder la pâte à plat et de garder la même épaisseur partout).

tuto hand spinner fimo 2

3/ Poser le gabarit, que vous aurez au préalable découpé, sur les plaques et le faire adhérer avec le papier sulfurisé et un carreau  pour qu’il ne bouge pas à la découpe.

tuto hand spinner fimo 4

4 / La découpe : pour qu’elle soit nette il faut tenir la lame du cutter bien droite et perpendiculaire au gabarit. Celui- ci vous guide. Vous glissez dessus.

tuto hand spinner fimo 3                tuto hand spinner fimo 5

5 / Pour les encoches des roulements à billes : c’est à ce moment là que vous choississez le nombre de roulement que vous voulez mettre. Il en faut obligatoirement un au milieu mais tous les autres autour sont facultatifs. Le hand spinner fonctionne très bien sans.
j’ai utilisé un emporte pièce de 20mm pour les trous que j’ai agrandi en le fesant tourné sur lui même. Mettre de coté les ronds de pâtes ainsi obtenus.

tuto hand spinner 12

6 / Placer le hand spinner sur du papier cuisson ou sur un carrelage. Mettre en place les roulements pour vérifier la taille des trous puis les retirer. Mettre de coté la plaque.

tuto hand spinner fimo 6              tuto hand spinner fimo 9           tuto hand spinner 13

7 / Je vais vous montrez comment faire les chapeaux que l’on met sur le roulement du milieu. Celui-ci n’est pas obligatoire.
Mettez du talc sur la face du roulement, puis placez le sur le dessus de l’un des rond que vous avez garder. Avec un carreau appuyer sur le roulement. Il va s’enfoncer dans la pâte. Enlever le roulement. Vous obtenez un petit bouchon. Renouvellez l’opération avec un autre rond, n’oubliez pas de changer de face si vous avez utilisé deux couleurs.

Placer les chapeaux sur le carrelage avec le hand spinner.

8 / Faire cuire pendant 45 mm à la température déterminée par le fabriquant de la pâte choisie. La cuisson est déterminante pour la dureté et la solidité du hand spinner.

tuto hand spinner fimo 15           tuto hand spinner fimo 16

9 / une fois le hand spinner refroidi mettre en place les roulements et les coller avec de la glue. Ici j’ai choisi de ne mettre que le roulement central.
Couper le bout du chapeau qui rentre dans le roulement pour le racourcir et le mettre en place.
Ne pas les coller ils sont faits pour s’enlever  et se remettre.
Pour arrondir certaines zones ou récupérer des coups de scalpel lors de la découpe utiliser du papier à poncer gros grain 400. Plus le hand spinner sera régulier plus il sera aérodynamique.

Voilà j’espère que ce tutoriel vous plaira. A très vite.

 

GABARITS HAND SPINNER :

gabarit pour faire un hand spinner en pâte polymère

gabarit pour faire vos hand spinner en pate polymere

 

 

Concours « Funnypat fimo JUIN17 »

Comme promis, pour vous aider, je vous ai laissé chercher un peu tout de même, comment réaliser la palette de couleur du concours.

palette concours juin

Voici comment j’ai procedé :

Si l’on regarde bien la palette, certaines couleurs sont liées pour former cette harmonie. Qu’est ce que ca veut dire certaines couleurs vont nous permettre de créer les suivantes.

Matériel :
-de la pâte polymère : je suis partie des true colors mais il n’y a aucune obligation (vue la chaleur, la fimo pro était pour moi la meileur option si je ne voulais pas du chewing) :
-true magenta, true blue, true yellow, noir, blanc.
-un emporte pièce rond.

J’ai conditionné des plaques de pâte avec les différentes couleurs, à la même épaisseur (peu importe l’épaisseur mais elles doivent toutes être au même cran). Commencer par les couleurs les plus claires pour finir par le noir. Puis bien nettoyer votre machine.

Avec l’emporte pièce j’ai fait plusieurs ronds dans les différentes plaques :

concours juin 20170619_112248 20170619_112512

 

Voici les recettes des couleurs :

20170619_103512[1]

c’est très simple vous allez voir:
Le violet foncé :
-true blue 1/4  de rond
-true magenta 1/4 + 1/8  de rond
-blanc 3/4 de rond
Mélanger le tout.

Le violet clair :
Je suis partie du violet foncé que l’on vient de faire.
-violet foncé 1/12 de rond
-blanc 2 ronds
Mélanger le tout.

Le violet presque noir :
-true blue 1/2 rond
-true magenta 1/8 de rond
-noir 1/4 de rond
Mélanger le tout.

Nous aurions pu partir du violet foncé fabriqué en premier et ajouter du noir.

Le bleu ciel :
-true blue 1/12 de rond
-blanc 2 ronds
Mélanger le tout.

Le jaune clair :
-true yellow 1/12 de rond
-blanc 2 ronds
Mélanger le tout.

Le vieux rose :
-true magenta 1/36 de rond
-blanc 1 rond
-noir 1 pointe de scalpel
-jaune 1 pointe de scalpel
Mélanger le tout.

Maintenant à vous !!! J’ai hâte de voir vos créations.